7 conseils pour garantir la cyber sécurité

Accélérée par les conséquences de la crise du Covid 19, les besoins en cybersécurité ne cessent de grandir. Cela concerne toutes les sociétés, des services publics aux PME en passant par les grands groupes internationaux. La protection de données constitue une immense priorité.

En effet en 2020, plus de la moitié des entreprises françaises ont subi une tentative d’intrusion informatique, selon le baromètre CESIN. Pour mettre toutes les chances de votre côté et afin de préserver la sécurité de vos données, voici nos 7 conseils.

cybersecurité nos 7 conseils pour mieux se protéger

1.Sensibiliser tous les salariés

Avant de mettre en place des outils ou logiciels de cybersécurité, la première mesure est bien de sensibiliser les salariés aux risques de cyberattaque. Ce qui fera évoluer leur comportement. Ainsi, mails malveillants, ordinateur non verrouillé, connexion non sécurisée en télé travail, autant de comportements qui crées des brèches vis-à-vis de la sécurité des données.

C’est pourquoi comme l’expliquait récemment Clément David (fondateur de Padok, entreprise spécialisée dans le cloud et la sécurité) au media Le Parisien : « un audit et une sensibilisation de base peuvent limiter 70 % des risques en entreprise ».

2.Identifier les risques

Si les motivations des hackers sont éparses, les types de piratages ont, quant à eux, été classés par le Syntec numérique, en quatre groupes différents :

L’argent direct : à travers le vol de données bancaire, personnelles ou la demande de rançon

L’idéologie : la cyberattaque se positionne sur l’image de l’entreprise et notamment sur le vol de données confidentielles
L’espionnage : collecte d’informations stratégiques

La facilitation d’attaque : cible les sous-traitants pour atteindre de grandes sociétés

C’est pourquoi, selon vos données sensibles en fonction des types d’hacking vous devez identifier vos besoins ce qui vous permettra de vous prémunir des assauts numériques potentiels.

3.Vérifier vos informations accessibles

Les tentatives de fraudes ou de cyberattaques ont, souvent, un point commun : elles reposent sur un socle d’informations exactes et accessibles. A l’instar des numéros de téléphone ou des adresses. En effet, de nombreuses escroqueries vers les entreprises sont rendues possibles grâce aux informations disponibles sur Internet.

Annonces, publications sur le site de l’entreprise, réseaux sociaux des employés, page Google Business, ou encore à l’aide d’appels
téléphoniques frauduleux. Les organisations ont tout intérêt à vérifier régulièrement leurs informations disponibles et en contrôler la diffusion. C’est pourquoi, la cybersécurité devient un enjeux majeur pour toutes les entreprises.

4.Ne rien laisser au hasard

Afin de ne prendre aucun risque, les entreprises doivent placer la sécurité numérique au centre de leur Système d’Information. Autrement dit, il ne faut pas hésiter à investir pour être mieux protéger. Accorder un budget annuel dédié à la protection des données, organiser des tests d’intrusion, réviser les process d’authentification ou encore mettre en place des cryptages.

Ainsi, par l’intermédiaire d’un salarié expert ou d’une agence prestataire, ces opérations mises à jour régulièrement, ce qui limite efficacement les risques de cyberattaques.

5.Choisissez les bons outils

Bon matériel ou bon logiciel ? Plus vos outils sont récents et de qualité, plus vous avez de chance d’être équipé au mieux pour contrer les cyberattaques. Oubliez les anciennes tours d’ordinateurs ou bien les vieux serveurs à bas prix. Vous devez miser sur du matériel moderne et sécurisé. Même constat pour les logiciels ou applications utilisés : choisissez des plateformes ou des prestataires en qui vous avez confiance, avec, si possible, quelques garanties et expériences réussies dans la protection des données clients.

La cybersécurité se doit d’avoir des experts pour protéger les utilisateurs des personnes malsaines. Les bons outils sont nécessaires à promettre un business rentable et durable.

 

6. Des mots de passe efficaces

Encore aujourd’hui, trop de mots de passe présentent une structure simple qui laisse le champ libre aux pirates informatiques. Le syntec Numérique préconise de choisir son mot de passe « sous la forme d’une phrase composée de 12 à 15 caractères » ou de privilégier les combinaisons         « majuscules, minuscules, chiffres et symboles », en évitant les données personnelles. Sans oublier de mettre en place, si cela est possible, la double authentification (empreinte digitale, question de sécurité etc.). La Cybersécurité est à l’aube d’une révolution numérique à laquelle il va falloir se mettre à la page.

7. La prudence, partout et toujours

Les techniques d’hacking évoluent plus vite que les infrastructures sécurisées, il est de rigueur de rester particulièrement vigilant. Avec le stockage d’informations d’une part, mais aussi avec l’ensemble des moyens de communication. L’Agence Nationale de la Sécurité
des Systèmes d’Informations (Anssi) l’affirme clairement : « Soyez prudent : l’Internet est une rue peuplée d’inconnus ! » Que ce soit sur votre smartphone, ordinateur de bureau ou tablette, ne prenez aucun risque face au mails, sites ou réseaux qui vous sont inconnus.